Juillet 2018. Malgré ma patience, ma détermination, et, l'accompagnement motivé de la mairie de l'île de Sein, ma recherche de location d'atelier boutique n'aboutit pas.

Il m'est donc toujours impossible d'accueillir des stages et je travaille toujours dans des conditions précaires et inconfortables. Mais je m'acharne à vivre ici...

Décembre 2016. Je touche enfin du doigt mon désir premier : réaliser des pièces hyper utilitaires en porcelaine. L’entonnoir à confiture, le beurrier à eau (pour l'instant) sont en recherche de forme/fonctionnalité. Un vrai bonheur.

Fin août 2016 : merci à ceux qui se reconnaîtront pour ces très jolies rencontres qui m'émeuvent encore.

Mes pièces font apparemment un lien entre moi et l'autre qui est parfois tout en tendresse et poésie.

Juin 2016 : bientôt les premiers marchés sur le continent (en France, comme on dit parfois ici). J'essaye pour la première année, je ne les fais pas pour l'argent, ce que je gagne sur l'île me suffit. C'est :

- pour montrer qu'on peut vivre de son activité sur l'île de Sein (qu'il y a plein de possibles sur cette île),

- pour montrer qu'on n'est pas obligé de se sacrifier, qu'on peut vivre de ce que l'on aime faire : "Si vous le voulez, vous le pouvez et vous devez le faire" petite phrase de Lucie Rie, grande dame de la céramique.

- pour rencontrer les personnes qui ont le mal de mer ?

Avril 2016 : je travaille dans un atelier de 10 m² pour le tournage, le séchage et l'émaillage (il en faudrait au moins cinq fois plus pour fabriquer de plus grandes pièces et accueillir des stages). Je dois ensuite marcher quelques minutes pour apporter les pièces crues, et donc encore fragiles, jusqu'au four, ce qui peut entrainer quelques sueurs froides, les jours de grand vent. Le four se trouve au siège de l'association Radooo qui m'accueille généreusement. Mais la partie du hangar dans laquelle il se trouve est un peu humide, et depuis décembre dernier, cela entraine la corrosion du brûleur, si bien que de petites particules de fer s'intègrent aux pièces en cuisson. Je viens juste de comprendre d'où elles proviennent. Sur l'île de Sein, même la porcelaine rouille ! Ces conditions sont un peu rudes, mais cette année, je devrais pouvoir avoir accès à un local qui résoudrait beaucoup de ces soucis, grâce au soutient de la commune. A suivre...



Cuissons

Photos : avant la cuisson d'émail - puis après un passage à 1320°C.

Mars - décembre 2016

Décembre 2016

Novembre 2016

Octobre 2016

Septembre 2016

Août 2016

Juillet 2016-2

Juillet 2016

Juin 2016 - 2

Juin 2016

Mai 2016

Avril 2016

Mars 2016